Sex,drug & murder.
Bienvenue sur mon échiquier, je me ferai un plaisir de jouer avec tout ceux de plus de 14 ans, mais je déconseille à ceux de moins de 16 ans de venir me rejoindre dans la partie...~ Le Maître du Jeu.
 
AccueilFAQGuideRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'union des sourds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sawamura Ito
Novice.

avatar

Messages : 55
Localisation : quelque part dans la voie lactée

MessageSujet: L'union des sourds Jeu 23 Fév - 19:33

J'avais huit ans . J'évoluais en solitaire quand il s'agissait de guerre. Un jour, j'ai rencontré Alexandre Leprince. C'était un enfant qui avait un peu peur mais qui savait se faire des camarades. Je le pris sous mon aile, lui appris comment se battre , comment surmonter ses craintes, à élaborer des stratégies. Deux ans plus tard, nous avions fondé une bande de sourds que nous avions appelé " L'union des sourds " . Celle ci a été crée dans un but bien précis . Je vais vous raconter le commencement .

Chapitre 1

J'arrivais à l'IRSEM à l'âge de trois ans. Je découvrais un univers autre que celui de ma maison. J'étais seul, je ne connaissais personne et cela me faisait un peu peur. Mais progressivement , je suis parvenu à me faire des amis malgré mon caractère de sauvage. Alexandre LANCELOT était , à l'époque , mon meilleur ami. Nous jouions ensemble au foot, accompagné de Gérard, qui était un éducateur spécialisé. Je vivais un grand moment de bonheur. A l'âge de six ans , Alexandre LEPRINCE arriva de Boult sur Suippes, un peu craintif mais téméaire. Au départ, il était isolé mais peu à peu, je l'aidai à nous faire confiance et donc à devenir notre copain. Il s'intégra donc sans aucun mal parmi la petite bande d'amis, qui avaient tous le même âge. Nous allions dans la même classe, jouions au foot, toujours dans la même équipe. Un jour, alors que nous avions que sept ans, nous nous étions fait agresser par des pré-ados ayant des troubles de langage. Nous étions en infériorité numérique car ils étaient cinq à agresser trois enfants. Ils se mirent à nous insulter de manière incompréhensible. Nous nous énervions car ,justement, nous ne pouvions pas comprendre. Nons décidions donc de les provoquer en leur disant :


" Moi pas parler chinois , moi parler francais ! "

Entendant cela, ils se mirent à se regarder et voulurent en venir aux poings. Nous nous préparâmes à nous battre malgré l'infériorité numérique. Le combat démarre rapidement par une offensive de notre part, sans mettre en place une stratégie qui nous permettrait de remporter le combat. Nous devions juste frapper très fort. J'attaquai donc la personne la plus proche de moi avant qu'il ne puisse réagir. Je pris mon cartable et visai le ventre , qui semblait être son point faible. Le cartable , très lourd, atterit très violemment sur le ventre de la personne qui se plia de douleur. Je l'attaquai sans pitié voulant le mettre hors état de nuire. Alexandre LEPRINCE était entouré par deux personnes qui l'attaquaient, chacun leur tour. Je décidais donc d'accélérer le rythme du combat et je le mis hors d'état de nuire grâce à ma prise de finition, qui était devenue célèbre dans l'IRSEM. Cette attaque ne fut, malheureusement, pas sans conséquence : je me blessais à la jambe. Je me levais difficilement afin de rejoindre Alexandre LEPRINCE afin de l'aider. Il me jeta un regard reconnaissant, ce qui eut pour effet de me regonfler à bloc. Nous repartîmes donc vers les quatre personnes qui restaient à battre , nous étions toujours trois. C'était toujours un combat désesquilibré mais nous nous en sortions bien, pour le moment. Nous les dominions sur le plan physique, mais ils avaient certainement établi une stratégie de contre attaque.
Nous repartîmes dans l'espoir d'en faire plier un deuxième. Je décidai de m'occuper de 2 personnes à la fois afin d'éviter une surcharge à mes camarades, qui semblaient avoir du mal avec une seule personne. Le combat dura , des coups pleuvaient de tous les sens , ce qui m'épuisa considérablement ! Mes adversaires guettaient un signe de faiblesse alors que moi j'attendais plutot une erreur dans leur schéma d'attaque. Hélas, ma jambe , qui avait été blessé lors de l'éxécution de mon Swanton Bomb, me lâcha en plein attaque adverse! Je me dis :


" Non, je n'ai pas le droit de perdre. Je ne dois pas perdre et encore moins céder du terrain ! "

Alexandre LEPRINCE avait vu la scène depuis sa position de combat et en guise de remerciement, il rassembla toutes les forces qui lui restaient afin d'éliminer son adversaire, ce qu'il fit difficilement alors que moi , je me faisais battre à plate couture par des adversaires , qui me tabassaient ! Je tentais malgré tout d'opposer une certaine résistance, qui étonna mes ennemis , vu mon état de forme ! Alors que le moins fatigué de mes adversaires s'apprétait à m'administrer sa prise de finition, je vis une chaise atterir sur la tête de celui ci. Je tournais donc la tête et aperçut Jordan, qui était le plus fort de la bande, qui alertait donc tous nos camarades afin qu'elle vienne à notre secours. En l'espace d'un quart d'heure , les trois derniers survivants de la bande adverse furent battus et anéantis. Ma tête saignait abondamment mais cela n'allait pas m'empêcher de me lever afin de remercier mes camarades qui nous avaient sauvés la vie ! Un surveillant , alarmé par le boucan que nous avions fait, accourut et contempla le désastre : cinq pré-ados assomés et un enfant qui saignait fortement de la tête. Il m'envoya donc à l'infirmerie où je me fis soigner avec un pansement. L'infirmière m'avertit cependant : j'aurais pu avoir une commotion cérébrale ! Je la remerciais et partis en direction de la classe, totalement certain que j'allais me faire gronder par Francois , notre instituteur. Je toquais à la porte et entrai discrétement. Mais je fus surpris de la réaction de mon maître. Au lieu de nous punir , il se contenta de soupirer et de nous dire de l'écouter attentivement. Je m'exclamais donc :

" Qu'est ce qu'il y a de si important ?
- Tais-toi , répliqua Francois et écoute. Voici l'histoire des trois bandes de l'IRSEM..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

L'union des sourds

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [LCDJ] L'Union fait la Force V, 24-25 avril, Ormes (45)
» championnat de la Réunion 2010/2011
» Forum : Union Otaku
» TOURNOI MERS 19, 20, 21 Septembre 2008 - ILE DE LA RÉUNION
» réunion Tupperware III Un nouveau défi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A bloody bully :: 
 :: † Flood † :: † Fan - Fictions † :: Réaliste
-