Sex,drug & murder.
Bienvenue sur mon échiquier, je me ferai un plaisir de jouer avec tout ceux de plus de 14 ans, mais je déconseille à ceux de moins de 16 ans de venir me rejoindre dans la partie...~ Le Maître du Jeu.
 
AccueilFAQGuideRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une nouvelle pomme. [PV Chrome]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Comment trouvez vous ce RP ?
Il déchire de la mort qui tue.
71%
 71% [ 5 ]
Bien.
29%
 29% [ 2 ]
Pas mal.
0%
 0% [ 0 ]
Pas mon style.
0%
 0% [ 0 ]
Trop court.
0%
 0% [ 0 ]
Trop long.
0%
 0% [ 0 ]
Je n'aime pas.
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 7
 

AuteurMessage
Shannon Casull
Echéphile Chat.

avatar

Messages : 36

MessageSujet: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:30

Pour vous situez nous sommes à l'académie où Chrome, Shannon, Ray et Nausicäa se sont rencontrés. Car c'est là bas que tout à réellement commencer. Ce RP à été poster dans la partie de la forêt dans la ville à côté de l'académie. Nous avons décider de transferez notre RP ici pour que vous puissiez partagez les débuts de cette amour à la pomme entre Chrome et Shannon. Et puis le RP n'étant pas finit Chrome et moi même avions envi de le finir. Voilà. Bonne lecture.


A peine arriver Shannon séchait déjà les cours. Après tout qu'est ce qu'il en avait a foutre. Il n'allait pas jouer à l'enfant model sous prétexte que si il se faisait virer il se retrouvait à la rue. A quoi rimait la vie ? De toute manière il finira seul. Seul dans son coin. Se matin là il s'était levé à la même heure que tout les lycéens qui se préparait à aller en cour. Il avait pris sa douche. Une douche froide qui le réveilla d'un coup. Il avait enfiler un jean, des converses vertes et une chemise verte qu'il ne boutonna pas comme à son habitude. Il était descendu au réfectoire. Avait attraper quelques fruits, du pain et du fromage qu'il fourra dans son sac avant de s'en aller dans les jardins de l'académie. Il chercha un bon endroit qu'il pourrait escalader pour pouvoir sortir de l'enceinte. Quand il l'eut trouvé il l'escalada et s'en alla dans la ville. Pollution, bruit, fumé, population dense, ... Rien ne lui plaisait ici. Il chercha un coin chouette. Errant dans les rues de la vie il attrapa une pomme rouge. Il la frotta pour enlever la poussière puis enfonça ses dents dedans le jus du fruit coula le long de sa bouche. Elle était douce et sucrée. Comme il les aimait. Ils mis ses écouteurs et flâna en écoutant une chanson de nightwish.

Il s'arrêta de penser à quoi que se soit et se concentra sur sa musique. Soudain il sorti de la ville et arriva dans un bois. Il s'arrêta le temps d'humer l'air. L'odeur des bois il aimait ça. Le calme de la nature. Il enleva ses écouteurs et avança lentement en ne fesant aucun bruit. Il respectait le calme de ses lieux. Sa tête s'en alla. Son esprit vagabonda. Il s'envola à des lieux de là. Il s'assit contre un arbre et laissa son esprit s'en allé à des milles et des milles de là. Il essaya de se rappeler le visage de sa mère et de sa soeur. Il avait 4 ans lorsqu'il les avaient quittés. Il fouilla dans sa poche et sorti une vielle photo de famille. Tout les 4 étaient là. Sa petite soeur. Son petit air enjoué de petite fille. Elle avait 3 ans. Ses cheveux bleus, ses yeux bleus. Sa petite soeur. Sa toute petite soeur. Où était elle ? Que devenait elle ? Elle devait avoir 17 ans maintenant. Il essaya de se l'imaginer. Une belle jeune femme... Le Japon c'est loin. Etait elle une jeune fille sage ? Où était elle comme lui ? Etait elle entourée de copine ou était elle solitaire ? Réussissait elle sa vie ? Tant de question auquel il ne pourra jamais répondre. Et sa mère ? Avait elle pris un coup de vieux ? S’occupait elle bien de sa sœur ? Pensait elle à lui ? Pourquoi n’avait elle pas répondu à sa lettre ? Ne l’aimait elle plus ? Pourquoi son père était il parti ? Pourquoi l’avait il arraché à sa famille ? Et pourquoi si loin ? Que s’était il passé ?

Il soupira. Observant les feuilles des tilleuls et marronniers il essaya de trouver un réponse. Mais rien ne lui venait à l’esprit. Il n’avait aucune réponse. A quoi bon continuer de se battre. Pourquoi ne pas se laisser mourir. Hein ?! Se serait tellement plus simple. Il n’y aurait plus de bruit. Le calme total. Plus personne pour l’embêter. Plus de question sans réponse. Et puis qui le regretterai franchement ?! Même Kevin n’en aurai rien a faire. Il en était sûr. Nan personne ne le regretterai. Pourquoi ne pas se laisser mourir ici, là tout de suite. Oui s’allonger ici et laisser la mort me gagner. C’est un bon plan ça non ? Il s’allongea dans l’herbe douce et parfumée et ferma les yeux. Plus rien n’avait d’importance. De toute manière on ne voulait plus de lui. Alors à quoi bon continuer de se battre ? Pour quelles raisons ? Dans quel but ? Nan s’en était finis. Il abandonnait. Plus rien n’avait d’importance à ses yeux et il n’avait plus d’importance aux yeux du monde.


_________________


Dernière édition par Shannon Casull le Mar 30 Aoû - 1:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrome Y. Mori
Novice.

avatar

Messages : 129
Localisation : Dans le dôme.
Amour : Le hasard.

Sacoche :
N° de série :
Point de vie.:
100/100  (100/100)
Contenu de la sacoche.:

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:32

&
Shannon Casull feat Chrome Y. Mori

Chapitre troisième: Enfin un peu de calme

Ce rp sera narré par Yûna.


♥ ♦
Fatiguant, ennuyant, lassant, éreintant, excédent. Y'a assez de mots pour décrire une journée de cours? Oui je sais. Je fais pas vraiment d'effort mais à quoi bon? Le monde dans lequel je vis me détruit. Je veux m'enfuir, après tout je ne suis qu'une humaine. Mon corps est trop fragile mon esprit l'est aussi. Je me suis perdus. Je suis perdus. Je ne sais plus qui je suis. Tu sais aussi bien que moi que tout me ramène à la haine. Mes larmes? Mes sanglots? Oh non, n'en parlons plus. Je préfère tout oublier... Oublier mon avenir. Oh oui, j'ai peur. Peur de ça. J'ai peur de ces voix. Ces voix qui me hantent et qui me brûlent. Je vais donc disparaître. J'ai mal.

Pourquoi autant de mots et de réflexions venaient en moi. Je ne pouvais pas. C'est impossible. Je ne peux rien ressentir absolument rien. Je ne veux plus rien. Malheureusement le sort en avait choisis autrement. Quand je sortis de mes songes c'est le professeur que je vis en face de moi. Machinalement j'arqua les sourcils et souffla un bon coup. De ma voix la plus pure je pris la parole:


«- Oui? C'est pour quoi?»

Sans un mot le prof' pointa la porte du doigt. Explicite comme propos là j'avais compris. Pas compliqué en plus. Je rangea donc rapidement mes affaires. Bien sûr les incapables de la classe commencèrent à se murmurer des paroles que je ne pouvais entendre. Je fis un sourire à Kida lui faisant comprendre que je partais de l'académie pour le reste de la journée. J'enfila mon sac sur une de mes épaules, mit les mains dans mes poches et m'approcha de la porte. Un ultime regard en direction du professeur de littérature, un salut militaire et enfin je quitta la salle.

Ah, enfin la liberté. Je ne pus m'empêcher d'afficher un léger sourire. Déambulant de façon aérienne telle une ballerine lors d'une représentation d'un magnifique ballet. Aujourd'hui j'avais mis une robe blanche qui était censée symboliser la pureté. Erreur? Lourde erreur? Je vous l'accorde. Cette dernière n'est pas signe de la puretés de mon âme qui est salit par ma cruauté. Je suis un monstre. Mais c'est ainsi. Quiconque se met en travers de mon chemin se verra détruit intérieurement. Je ne suis pas faible. Je ne veux pas l'être.

Je m'approcha d'un des grillages qui me séparait définitivement du monde extérieur. Je regarda à gauche puis à droite. La vois était libre, je pouvais sortir de cette prison maudite par leurs stupides règles. Mes pieds atteignirent enfin la terre ferme. J'y était. J'était sortie. Ce n'était pas trop tôt d'ailleurs. Mon sourire se dissipa un instant. Une voix se fit entendre. Je la déteste tellement. Elle me brûle. Elle me ronge. Afin de ne plus l'entendre je portant mes écouteurs à mes oreilles et alluma mon Ipod. Cette chanson ferait l'affaire. J'augmenta le volume pour ne plus prêter attention à cette voix plus que maudite. Pire que cet établissement.

Mes pas résonnant dans les ruelles de la ville. Pourquoi est ce qu'on me regardait ainsi? J'étais si bizarre que ça? Non, ca devait être le fait qu'une élève n'avait pas à sortir à ce genre d'heure je suppose. Oui ça doit être ça. Tentant de ne plus faire attention à eux je me concentra sur l'air que je respirais, certainement un peu pollué. Ce gaz toxique qui entre en moi. Je me perdis un instant. Un court instant pourtant. Rien à faire j'étais plus en ville.

Comment cela était ce possible? Comment j'avais fait pour ne plus savoir où j'allais. Je ne connaissais pas vraiment la ville en plus. Génial... Comment je vais retourner à l'académie maintenant? Enfin bon, ce n'était pas le moment de se poser autant de question. Il fallait penser à l'instant présent.
Je releva la tête, une forêt se trouvait en face de moi. J'allais entrer à l’intérieur. Oui. Je voulais voir et visiter. Et puis ici je serais tranquille. Personne pour briser le silence si calme et apaisant. J'enleva donc les écouteurs que je portais. Coupa mon baladeur et sourit. Je pénétra la végétation. Les arbres étaient magnifiques. Vraiment. Je saisis d'ailleurs une fleur, toute petite, toute légère et qui semblait si fragile.

La jeune fille continua sa marche jusqu'à voir un corps d'homme étalé au sol. Elle ouvrit grand les yeux. Son sourire se dissipa. Non. Elle s'approcha rapidement vers lui et donna un léger coup de pied dans l'épaule:


«- Eh c'est pas l'heure de pioncer mec! »

♦ ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon Casull
Echéphile Chat.

avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:38

Une jeune fille. Pas très grande mais très mignonne c'était égaré elle aussi. Et dans un élan de gentillesse elle donna un coup de pied dans l'épaule de Shannon. Se dernier n'ouvrit même pas les yeux. Peu importe qui cela pouvait être. Ça n'avait pas d'importance. Le garçon grincha et lacha d'une morne et blasée.

<< Laisse moi mourir. >>

Pourquoi le dérangeais t'on. Pourquoi est ce qu'on ne le laissais pas pourrir gentiment. Laissez le donc se décomposer au rythme de la nature. Laissez le temps gagner sur lui. Le temps. Cet ennemi commun à chaque être vivant. Le temps on en manque toujours. Le temps nous écorche et nous abimes. Il nous usent. Le temps nous guident à pas rapide vers le sommeil éternel. Ce sommeil éternel que Shannon voulait gagner. Il ne cherchait pas a défier le temps. Nan il voulait se laisser mourir à petit feu. Il mort lente et difficile. La douleur. Cette douleur qui lui rappelait qu'il se rapprochait doucement mais sûrement de la mort. Mourir à petit feu. Brûler de l'intérieur et se consumer. Ne devenir que cendre et poussière. Rendre à la nature ce qu'elle nous a donné. Après tout plus rien n'a d'importance.

Sentant toujours une présence près de lui, Shannon souleva une paupière et laissa apparaitre un petit oeil vert pomme. Il aperçu directement la couleur blanche et assommante de la robe de la jeune fille. Elle n'était pas très grande en taille. Encore une naine. Il referma sa paupière. Que fesait elle ici ? Pourquoi avait t'elle troubler dans son voyage vers la mort suprême ? Elle ne pouvait pas tout simplement se balader dans les bois sans bruits comme les gens normaux ? Ne pouvait elle pas passer son chemin tout simplement ? Sentant que la présence persistait à ces côtés il décidé d'ouvrir la bouche. A contre coeur.

<< Qu'est ce tu fou là ? >>

Pourquoi restait elle là ? Shannon ouvrit de nouveau une paupière. Il plongea dans le bleu de l'oeil de la demoiselle. Il referma aussitôt son oeil. Bleu. Comme sa petite soeur. Son coeur se pinça. Elle ne ressemblait absolument pas à sa soeur mais dans son désespoir absolue il ne pensait qu'à elle. Allait elle bien ? Etait elle en danger ? Avait elle une nouvelle famille ? Un nouveau père, un nouveau frère ... Avait elle besoin de lui ? Se rappelait elle de lui ? Sa petite soeur. Il l'aimait. Non ! Il l'adorait ! Il ne la connaissait pas mais il voulait la voir, la serrer dans ses bras et la protéger. Si il l'a retrouvait il serait comblé. Il retrouverait une raison de vivre. C'est vrai que ce n'est pas en se laissant mourir au pieds d'un arbre qu'il va la retrouvée. Mais Shannon a abandonné tout espoir. Ce n'est pas un conquérant, ni un explorateur, partir a l'autre bout du monde comme ça, non il ne pouvait pas. Ce n'était pas dans sa nature.

Il s'arrêta de penser à sa soeur et repartis dans sa médiation de mort par décomposition. La nature s'habituerai à sa présence et tout doucement les plante le recouvreront. Lui offrant un cercueil naturel. La nature serait sa tombe. Il sourit. Oui c'était une mort parfaite. C'est l'endroit idéale. Tout était bon. Son corps même commençait à lui montrer des signes. La faim le tiraillait. Mais il ne bougea pas. Impassible. Sa pomme rouge déjà croquer à quelque centimètre de sa main. Il était comme blanche neige. Un croc dans la pomme rouge et la mort le guette. Il attend le baiser de sa belle pour se réveiller. En l'occurrence il attendait sa soeur plutôt qu'un baiser de fille. Une fille ... Depuis combien de temps n'en avait il pas toucher ? Depuis combien de temps il ne s'amusait plus avec le sexe ? Il était blasé. Blasé de tout.

La mort... Il l'attendait patiemment. Tout vient à qui sait attendre. Alors il attendait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrome Y. Mori
Novice.

avatar

Messages : 129
Localisation : Dans le dôme.
Amour : Le hasard.

Sacoche :
N° de série :
Point de vie.:
100/100  (100/100)
Contenu de la sacoche.:

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:39


♦___
Je m'attarde sur le seuil de la porte
Un réveil sonne, des monstres appellent mon nom.
Laisse-moi rester,
Là où le vent me chuchotera,
Là ou les gouttes de pluie, comme elles tombent, racontent une histoire.

___♦

Pour des raisons pratiques le rp sera narré à la troisième personnes mais toujours par Yûna.

♦ ♠
U ne poupée de cristal perdue en ces lieux si purs où l'air semblait si peu pollué. Où les rayons du soleil étaient filtrés à travers les doux feuillages des différents arbres. Où les végétaux pouvaient pousser là où ils voulaient. Là où les animaux sauvages défilent sans la crainte de l'Homme.

Ici était le lieu idéal pour un instant de méditation. Chrome ne se fit pas prier. Elle se laissa glisser au sol. Elle prit une pose gracieuse et élégante contemplant le ciel d'un air calme. Une chose lui manquait, une cigarette. Certes elle est jeune mais ça lui permettait de se sentir vivante à quelque reprise. Elle sortit donc son paquet de sa poche gauche, extirpa une cigarette. Elle regarda l'homme et lui en proposa une.
La jeune fille l'alluma, un nuage de fumé toxique s'échappa de sa bouche. Elle était un monstre. Elle n'avait plus rien, et dans tout cela elle n'avait plus de sentiments ou dû moins elle les caches, elle ne veux plus les montrer à quiconque. Même pas à ses amis. Amis? Non. Elle n'en a pas ou dû moins plus. Passé un temps la poupée de cristal en avait, aujourd'hui c'est tout autre. Plus rien, plus personne. Elle ne voulait ressentir que la haine, la cruauté et la méchanceté. Ca ne l'a gênait pas plus que ça pour le moment. Elle aimait tellement blesser les autres. Un monstre.

Elle ferma les yeux un instant un court un instant. Et si elle était morte? Tout serait finis. Mais ce n’est pas le cas. Elle est là. Et elle le sera encore pendant un temps. Un temps incertain. Peut être qu’un jour ce sera terminé. Peut être un jour disparaitra de la surface de la Terre un temps. Elle le souhaitait. Personne ne la comprenait même pas son meilleur ami: Kida. Elle n’avait jamais vraiment parlée de son envie de disparaitre à quelqu’un même avec la meilleure volonté du monde elle n’y arriverait pas. Elle savait que sa vie lui glissait entre les doigts. Cette facette de Chrome n’est qu’un masque pour se protéger du monde. Aujourd’hui plus que jamais elle était là. La vrai et adorable gamine naïve ne ferait pas son apparition d’aussi tôt. Pour la plus grande joie du monstre qui se manifestait. Elle poussa un léger soupire à l’entente de la réponse de l’homme:


«  Laisse moi mourir. »

Alors il voulait mourir? C’était triste. Très triste. Pourquoi cela? Une motivation quelconque. Sans raison. Ou avec. Chrome ne fit rien. Elle posa sa main dans l’herbe, la fit glisser. La fraîcheur de ce végétaux si pur laissa un léger frisson parcourir l’épiderme de la poupée de cristal. Elle était là. Elle était en vie. Et si c’était la fin? Non impossible. Le début de la fin. Ou la fin du début. Et si l’histoire devait se stopper là où elle avait débutée.
Elle était brisée de l’intérieur. Elle voyait une fin imminente. Mais elle serait forte. Elle tiendrait le coup, elle tiendrait le choc pour prouver au reste du monde que finalement elle n’est pas si faible. Non. Cette Chrome là est forte et manipulatrice. L’autre est faible et crédule.

Elle ferma les yeux et se laissa glisser dans l’herbe. A présent la voilà coucher près de l’homme. Si il voulait mourir alors ils seraient deux.
Un halo de lumière illuminait une petite coccinelle perchée sur une marguerite. L’adolescente regarda la petite créature qui se débattait pour se maintenir sur les pétales. Elle esquissa un doux sourire empli de compassion. Elle n’était pas un monstre quand on ne la cherchait pas. En revanche si l’homme venait à provoquer sa colère alors elle le deviendrait et toute son animosité éclaterait au grand jour. Elle arracha la marguerite. Se redressa et l’approcha près de ses lèvres pour pouvoir souffler dessus. Un léger vent doux et calme sortit de ses lèvres. L’animal s’envola battant des ailes au loin. La poupée de cristal sourit. Ses yeux scintillait. Etrangement et pour la première fois elle ne semblait pas étouffée par ce monstre interne qui la dévorait. Son visage était calme et détendus. Ses traits étaient délicats et sa peau était douce.
Un battement de cils et elle se retourna face à l’homme. Elle n’avait rien par rapport à son envie de mourir. Elle c’était contentée de s’allonger et d’observer la petite coccinelle. L’adolescente se laissa de plus bel tomber au sol. Serrant toujours la petite fleur blanche et fragile entre ses fins doigts de pianiste. Chrome tourna le visage en direction de l’homme et d’une voix aussi pure que possible elle murmura:


«- Si tu souhaites mourir soit. Que grand bien te fasses. Mais tu ne seras pas seul. Laisse moi t‘accompagner.. »

Elle ferma les yeux. Attendant à son tours la mort. Une mort lente et douloureuse. Une mort par famine. Une mort par épuisement. Une mort par déshydratation. Une mort simple, futile et basique. C’est-ce qu’elle attendait elle aussi. Rien ne la raccrochait à la vie. Son existence était banale. Elle vivait de haine et colère. Blessait ceux qui l’entourait et dans tout ça elle causait sa propre perte à force de lutte acharner et de querelles infondées. Un silence finit par gagner les lieux.

Alors qu’elle commença à fatiguer d’être allongée elle se releva lentement. Elle essuya sa robe blanche et regarda l’individus étaler à terre. Il comptait réellement attendre la mort, ici? C’est triste de voir un homme comme lui en arriver à ce point. Il ne devait plus voir d’échappatoire à son existence. Il rappelait en quelque sorte Chrome il y’a de là quelque mois. Elle aussi avait voulu mourir de façon triste et banal loin des autres. Mais personne en l’avait aidé, elle avait dû se relever seule. Alors elle aiderait cet homme. C’est quand il souleva une paupière que la jeune poupée affiche un léger sourire angélique. Finalement il montrait un léger intérêt à la présence de la jeune fille. Peut être qu’elle l’agaçait extrêmement mais finalement il était là et avait fait un signe de vie. Elle resterait donc à ses côtés jusqu’à ce qu’il se relève pour de bon.

Il finit par prendre la parole. Une voix masculine. Il était toujours étendus à terre. Mais il se relèverait, Chrome s’en était fait la promesse. Une petite brise de vent vint effleurer le visage de la poupée. Une douce brise, douce et calme. Fraîche et délicate. Elle arracha à la jeune adolescente un doux sourire. Ses doux et soyeux cheveux violine s’envolèrent légèrement sous la petite bourrasque. Elle le regarda dans les yeux. Son unique œil illuminé par les rayons du soleil. Un léger violet à l’extérieur de son iris pour se rapprocher d’un bleu océanique près de la pupille. Magnifique. Surement son plus grand atout chez elle.


«  Qu’est-ce tu fou là? »

«- Je te retourne la question... »

Chrome sourit, regarda un arbre non loin de là. Examinant ses écorce. Elle aimait vraiment la nature et le calme. L’homme aussi visiblement. Enfin c’est l’impression qu’il donnait. Un papillon passa tout près du visage de l’homme. Ce qui laissa un doux sourire se graver sur les lèvres de la poupée de cristal. Cristal car elle survit aux intempéries quoi qu’il advienne elle est toujours là et toujours plus forte.

La jeune fille s’approcha doucement de l’homme, se baissa un peu de sorte à être penchée juste au dessus de lui.


«- Tu permets que j‘me calle là? Merci…»

Elle désigna le sol du doigt et sans se faire prier elle s’assit juste à côté de l’homme. Là elle reprit la parole:

«- Avant toute chose, ne t‘imagine pas qu‘j‘suis une gentille fille, okay? Alors, dis moi. Pourquoi tu veux crever? »

♠ ♦


♦___
Toi pauvre être tendre et innocent
Sèche tes larmes et témoigne
Tu sais que tu vis pour me briser - ne le nie pas
Doux sacrifice

___♦

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon Casull
Echéphile Chat.

avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:40

Elle voulait l'accompagner dans sa mort. Le jeune homme du revenir sur terre et laisser ses divagations pour réfléchir. Elle voulait mourir elle aussi ? Mais pourquoi. Elle avait une jolie voix. Cela transporta un instant le garçon. Pourquoi les filles avaient elles toujours de si beau visage et de si belles voix ? Se sont des tentatrices. Elles font du charme. Jouent avec notre âme et nos coeurs avant de planter un couteau dans les deux parties. Elles jouent, rient et s'amusent de l'autre sexe.

Shannon reporta son attention sur la jeune femme. Elle ne voulait pas expliquer sa présence. Elle avait esquivé la question. Ça lui plaisait. Elle n'ai pas du genre a raconter sa vie pendant des heures. La seule fille dont il voulait savoir la vie c'était sa soeur. La voix cristalline de la demoiselle l'empêcha de repartir dans ses rêveries sur sa soeur. Elle voulait s'installer près de lui. Il n'avait même pas pu répondre qu'elle s'étaient installé. Il soupira tant qu'elle ne troublait pas sa mort. Mais le répit fu cour. Elle ne voulait pas parler d'elle mais elle voulait le faire parler. S'intéressait elle à lui ? L'avait elle fait sa proie ? Elle voulait connaître ses points faible pour les faire souffrir.

Elle était étrange. Sa phrase était étrange. Elle ne se présentait pas mais elle disait qui elle était. Ce n'était pas une gentille fille ? Quelle fille était gentille ? Hein ! Aucune. Plus leur sourire est angélique plus elle était diabolique. Alors elle, elle devait être la plus grande des diablesses. Il ouvrit ses deux paupières.

<< Et toi pourquoi veux tu m'accompagner ? >>

La balle était relancé. Elle ne voulait pas parler d'elle, il ne parlerai pas de lui. De ses deux amandes vertes il l'observait. Il avait fait un effort il avait ouvert deux yeux pour elle. Pourquoi fesait il ça. Pourquoi, pour cette diablesse. Il eu un sourire en coin. Son envi de mourir s'estompa. Il avait envi de la tester. Voir sa personnalité. Après tout c'était déjà plus intéressant que de mourir. Et puis il pouvait toujours mourir après non ?!

<< Dis moi petite, tu sèche les cours ? >>

Il rapporta sa pomme à sa bouche et pris un croc. De son autre main il fouilla dans son sac et attrapa une fraise. Il la tendit à la jeune fille. Les petites filles ça aiment se qui est sucrés. Et encore plus les fraises. Et puis le sucre et les fruits ça fais sourire non ?! Mais peut être que la diablesse ne voulait pas sourire. Sortirais t'elle ses cornes et sa fourche ? Olala ça risque de devenir brûlant comme l'enfer. Shannon esquissa un sourire. Les petites lèvres rosées de la jeune fille gouterai elle la chaire tendre et fruités de la fraise ? Sa bouche possédait elle des canines acérés qui broie la viande comme elle doit broyer le coeur des garçons avec lesquelles elle a joué ?

Elle n'avait qu'un oeil. Mais qu'elle oeil. Fierté, mépris, solitude, souffrance et calme si mêlait. Son charme envoutant se trouvait dans cette atout oculaire. Attention avec ça elle peut entrer dans votre âme, noyer votre conscience et vous perdre à jamais. Mais la tentation est trop forte. Shannon se redressa et l'observa. Il plongea ses petites émeraude au coeur de son océan. L'être féminin est traqueur redoutable, le pire de tous. Mais quelle art. Quel talent dans la conception d'un être. Rien n'est plus beau, plus divin que les courbes féminines. Et puis leur cheveux et les parfums ? Tout aussi envoutant. Elles troublent tout vos sens pour pouvoir vous faire tomber dans leur filet. Le parfum pour l'odorat, les courbes et les couleurs pour la vue, la douceur de la peau pour le toucher. Il y a aussi leurs belles paroles pour l'ouïe. Et puis le goût. Ha le goût ! C'est comme tout ces produits trafiqués en magasins. Elle se pomponne. Elle a des exhausteur de goûts. Une fille c'est trafiqué.

Mais elle, elle ne se cache pas. Elle ne se trafique pas. Du moins on ne dirai pas. Elle a l'air franche. Comme si elle n'avait pas peur de dire se qu'elle pense. Et ça ça attirait Shannon. Cette petite fille lui plaisait bien.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrome Y. Mori
Novice.

avatar

Messages : 129
Localisation : Dans le dôme.
Amour : Le hasard.

Sacoche :
N° de série :
Point de vie.:
100/100  (100/100)
Contenu de la sacoche.:

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:41

♪ ☼
E t si la mort emportait la poupée maintenant? Et si le temps la balayait? Un coup de vent et la voilà transformée en poussière éparpillée au quatre vents. Noyée dans l’oublie de l’éternel vide absolue.

Chrome le regarda dans les yeux, les petites pierres qui brillaient dans leurs orbites submergeaient l’adolescente. Un regard à la couleur de l’émeraude parfois caché par quelques mèches de cheveux s’éparpillant sur plusieurs envolées. Le regard de l’Homme. Oh oui elle connaissait ça. Chrome connaissait les hommes. Petits jouets simples et futiles. Petits pantins qu’on manie aisément. Petites marionnettes insignifiantes. Si le monde savait comme elle joue avec ces créatures. Si les autres savaient comme elle les manie d’un revers de mains. Un mot une parole et ils sont à ses pieds. Seulement si elle le désir. Si tel est son souhait. Rien à y faire. Chrome était ainsi.

Elle baissa la tête, rivant son unique œil sur un trèfle à quatre feuilles qu’elle aperçut. C’était le premier qu’elle découvrait. Un sourire enfantin se dessina sur ses fines lèvres à la couleur de la pêche. Elle le contempla sous toute ses formes. C’était censé porter chance. Mais qu’elle chance? Où la chance existe-t-elle en ce monde? Nulle part. Inexistante et insignifiante.

Elle ferma l’œil un instant un court instant. Quand on voyait une enfant comme elle, petite et chétive sans formes vraiment très féminine. On pense qu’elle est faible et sans défense. Mais inutile de s’étendre sur le sujet. Chrome est tout sauf faible. Forte et puissante. Manipulatrice et calculatrice. Elle sait user de ses charmes pour faire succomber les hommes tout particulièrement. Ennemis redoutable. Femme fatale. La voix de l’homme la fit sortir de ses pensées:


« Et toi pourquoi veux tu m’accompagner? »

Il lui avait parler. Elle devait répondre. Elle se redressa donc dans toute la légèreté et la douceur dont elle savait faire preuve. Son unique œil au nuance de l’améthyste ne dévisageait pas l’homme. Habituellement elle l’aurait fais. Mais pas là. Pourquoi? Excellente question. C’était tout bonnement amusant, divertissant… Elle avait comme changé. Yûna ne serait donc plus Yûna sans sa cruauté. Et si Chrome la vrai gamine revenait. Impossible. Pas maintenant. Foutaise.

Chrome ne pouvait pas répondre. Répondre à cette question serait lui en dire trop. Elle n’aimait pas parler d’elle. Non. Pas du tout. Elle chercha un point. Quelque chose qu’elle pourrait saisir dans le but d’esquiver la question. Après tout. Elle avait esquivée la précédente, il l’avait aussi fait.. Cercle vicieux ou petit jeu? Personne ne répondrait à aucune des questions? Perte de temps? Non. La jeune adolescente posa son regard sur le sac qu’avait l’homme avec lui. Illumination. Elle avait trouvée. La jeune femme se pencha légèrement et attrapa donc l’objet. Elle souffla et ouvrit doucement la fermeture éclair.


« -Tu caches quoi là-dedans? »

Question évitée avec succès. Il serait dans l’obligation de rétorquer quelque choses. Elle fouilla donc dans le sac. Rien de très intéressant comme trouvailles. Des fruits. Bon d’accord ça peut toujours être utile. Mais pour une personne qui veut mourir. Elle s’empressa donc de lui demander:

« -Pour une personne qui attendait de crever tu avais des provisions.»

Elle lui jeta le sac dans le but de le faire se lever. Il avait un air blasé de tout. Insignifiant. Elle soupira. Ennuyant. Rien à faire. Elle vit une photo tomber à terre. Elle se jeta sur cette dernière qu‘elle s‘empressa d‘empoigner. Elle se redressa. Et regarda la photo le jeune homme se débâtit tant qu‘il pouvait pour la conserver en vain. La jeune poupée de cristal arqua les sourcils. Cette tête. La petite fille. Elle l‘avait déjà vus quelque part. Mais la question est où? Des yeux bleus comme ça, ça ne s‘oublis pas. Et pourtant le souvenir qu‘elle avait de cette fille n‘était un bon. Des images défilèrent dans la tête de la jeune fille. Des visages, des rencontres et une heure de retenue. Kida. Et une autre fille. Elle passa sa main dans ses cheveux. Tapota le sol du pied. Son nom. Un nom bizarre: Ame No… Ame No quelque chose.

« -Je la connait! Je l‘ai déjà vus ici! A l‘académie! Elle est par là… Elle traîne parfois avec Kida… Je sais que je l‘ai déjà vus…»

L’homme avait cessé de se débattre pour récupérer la photo. Visiblement les paroles de Chrome l’intéressaient. Visiblement. Elle savait donc qu’elle avait de quoi le manipuler. C’est seulement après qu’elle se remémora cette histoire de cours. Il lui avait demandé il y’a de ça un moment si elle séchait. Bien sûre qu’elle séchait mais pourquoi lui dire? Et puis qu’est-ce qu’il en avait à faire? De toute circonstance, ca ne le regardait pas. Elle allait l’ignorer. A quoi bon de toute façon.

Chrome lui rendit alors la photo, haussant les épaules. Après tout, pourquoi l’aiderait elle? Elle ne le connaissait pas. Il lui tendit une fraise, elle la saisit. Non pas qu’elle aimait les fraises, plutôt qu’elle avait faim. Son regard se posa sur la pomme que l’homme avait en main. Elle se leva fit le tour du corps allongé s’abaissa avec vivacité et attrapa la pomme qu’elle porta à sa bouche. Elle sourit. Elle était sucrée. Elle repensa à la fille. Ca la travaillait mine de rien. Pourquoi avoir une photo d’elle? Finalement, il n’était peut être pas si intéressant et de toute façon si il chercher Nausicaa. Nausicaa! Son prénom le voilà. Illumination dans l’esprit de Chrome. Elle laissa un léger cris de surprise s’échapper. Toute fière d’elle, elle frappa dans ses fines mains. Faisant de petits bonds. Elle souffla. Que faisait elle? Pourquoi avait elle réfléchis? Elle s’en moquait? Si il cherchait cette gamine écervelé qui avait causée du tord à Chrome il se débrouillerait seul. De toute façon on naît seul, on vit seul et on meurt seul. Chrome partirait aussi seule qu’elle était arrivée. Incapable d’aimer. Jamais elle n’a pu aimer. Les rares personnes qui ont pus toucher ses lèvres étaient des gens qu’elle a manipuler pour jouer. Pauvre petites marionnettes.

Son regard se perdit dans le vide. Quand elle reprit ses esprits, l’homme analysait son œil. Lourde erreur. Pourquoi le regarder? Futile et banale. Un œil vide. Pourquoi quand on croise Chrome on le regarde? Peur ou fascination? Dégout ou attraction? La jeune femme ne détourna pas pour autant le regard. Faisant face à l’homme. Elle ne perdrait pas. Non plus jamais. Les hommes sont faibles. Ils se font passer pour forts mais ils ne sont rien. Ils ne le seront jamais. Lâche. Ils s’enfuient dès que la situation leur échappes. D’autant plus qu’ils ont peur d’eux même. Ils se craignent mutuellement. Et nous là dedans? Nous les femmes? Nous sommes fortes. Nous nous battons avec fierté et dignité. Les femmes sont courageuses, elles ne subissent pas la vie elle la joue. Actrice de leur propre rôle. Actrice de leurs destiné. Les hommes sont des monstres.

Et lui. Lui semblait doux et agréable. Lui semblait emplis de compassion. Lui. Chrome prit son courage à deux mains et lui tendit le trèfle à quatre feuilles qu’elle avait pris auparavant:


« - Je ne sais pas les motivations qui te pousses la chercher. Mais je sais son prénom: Nausicaa Ame No… Ame No.. Enfin quelque chose comme ça. De toute façon elle est à l‘académie. Je pense que je t‘ai aidée à présent.»

Elle se releva. Lança un ultime regard en direction de l’homme. Elle prit de nouveau la parole:

« - L‘académie est grande, la ville aussi. On se reverra forcément. »

☼ ♪

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon Casull
Echéphile Chat.

avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:41

Elle avait du culot. Elle avait fouillé dans son sac. Il n'avait pas réagis pensant qu'elle se lasserai. Mais non, il avait fallu qu'elle prenne la photo. Sa précieuse photo. Le dernier souvenir physique qu'il possédait de sa mère et sa soeur. Elle ne voulait pas lui rendre en plus la garce. Il avait été obligé de se relevé. Si elle voulait le faire se lever c'était bien parti. Mais qui était elle ? D'où se permettait elle d'entrer dans sa vie. Elle semblait réfléchir. Son oeil reflétait que ça travaillait dans son cerveau. Que se passait il ? Soudain elle prononça les mots. Les mots clefs qui firent remettre en marche l'organisme du garçon. De l'espoir c'était possible ? Comment elle connaissait sa soeur ? Non ! elle le fesait marcher ! Ce n'est pas possible. Et si pour réponse à sa lettre sa mère avait envoyé sa soeur ?

Les rouages du cerveau se mirent à s'activé. Tout s'enchaînait. Les questions, les incertitudes, les espoirs, les rejets, la réalité... Il l'écoutait attentivement. Sa soeur n'était plus si loin. Il avait un but. Une raison de vivre. Son coeur reparti et au passage la faim le regagnait. Sa petite soeur. Mais visiblement la jeune fille ne l'appréciait pas. Il tenta de cacher sa joie. Cette fille. Cette diablesse. C'était un démon de la providence qui lui redonnait la vie. Etrange venant de la part d'un démon ? Finalement elle lui rendit la photo. Quoi c'était tout se qu'elle avait à dire ? Shannon ferait avec. Elle lui avait rendu l'espoir. Elle lui avait rendu la vie. Jamais il ne l'oublierai.

Elle n'était pas la par hasard. Enfin le destin s'occupait de lui. La chance tourne. Il n'aura pas besoin de mourir. Du moins pas pour l'instant. Etait ce réellement la chance ? Peu importe il devait la retrouver. Mais pour l'instant il devait s'occuper de cette demoiselle. Il réalisa qu'il ne connaissait même pas son nom. La petite demoiselle accepta la fraise. Quelle chance. Puis elle se leva et alla croquer dans sa pomme. SA POMME ! Shannon écarquilla grand ses petites billes vertes. Nan mais de quel droit se permet elle de croquer sa précieuse pomme. Synonyme de vie aux yeux du garçon. Elle avait croquer la pomme, elle avait croquer sa vie. Très bien. Il ne la laisserai pas en sortir. C'es finit. Il la garderai prisonnière s'il le fallait.

La jeune fille commença a se trémousser étrangement et a rire toute seule. A quoi pensait elle ? Shannon leva un sourcil. Elle était vraiment étrange mais pas désagréable. Ses charmes de tentatrice était parfait. Pourquoi devait elle toujours être aussi attirante, aussi envoutante ? Son petit teint frais et rosé lui fesait pensée à une pèche. Sa peau étai elle aussi douce qu'une pèche ? Il n'osa pas le vérifier. Puis elle se calma. Vraiment étrange. Son oeil ne reflétait plus rien. C'était le néant. Un grand trou noir. Il aspirait tout et ne rendait rien. Vide. la demoiselle était comme une poupée disloquée. Une poupée. Oui une ravissante petite poupée. Poupée en porcelaine. Non. Poupée de verre. Non. Poupée de cristal. Oui. Sa correspondait bien.

Cette petite fille réveillait ses sens. Comme si elle avait été la princesse qui l'avait réveillé de sa mort. Il avait été comme blanche neige avec sa pomme. Elle avait croqué sa pomme, elle partageait sa mort. Puis elle le ressuscitait. S'en était finit d'elle. Il en ferai sienne. Elle était unique. Il l'a voulait. Nan rien de pervers là dedans. Juste une irrésistible envi de la posséder. Sans pour autant la gagner complètement. C'était étrange. C'était nouveau. C'était bon. Sentiment jamais exploré. Il se sentait revivre. Grâce à qui ? Grâce à elle évidemment.

Elle lui remit un trèfle a quatre feuille. Encore de la chance. Trop de chance... Il fronça les sourcils. Trop de chance d'un coup. C'était étrange et bizarre. Louche même. C'était son jour. Oui ça devait être ça. Et grâce à qui ? Grâce à elle. Il sourit. D'un sourire sincère. Sa voix cristalline résonna de nouveau.

« - Je ne sais pas les motivations qui te pousses la chercher. Mais je sais son prénom: Nausicaa Ame No… Ame No.. Enfin quelque chose comme ça. De toute façon elle est à l‘académie. Je pense que je t‘ai aidée à présent.»

Ce fut un déclic. Nausicäa. Oui c'était ça. C'était elle. C'était magnifique. Comment la remercier ? Comment lui dire le plaisir qu'elle lui procurait ? Comment lui dire qu'elle lui sauvait la vie. Comment lui exprimer son bonheur ? Ola ! Il ne fallait pas s'emballer ! Il ne l'avait pas retrouvé encore. Et puis a se moment précis il y a plus important. Il y a elle. Elle qui n'a pas de nom. Un visage sans nom. Il devait savoir son nom ! C'était plus qu'important. Soudain elle se leva et partit en disant qu'il se reverait. Quelque chose de totalement illogique se qu'elle avait dit. Mais ça collé bien avec elle. Elle embrouille mon esprit, mon coeur et mon âme. Qu'elle étrange demoiselle.

Shannon ne pouvait l'accepter. Elle partait telle cendrillon au douze coup de minuit. Sans même dire qui elle était. Non ce n'était pas possible. Il ne pouvait pas laisser la belle filé. Ha non elle n'allait pas lui couper les veines après avoir remis le coeur en marche. Il se releva. Il était debout de nouveau. Il fut pris de vertiges. Hypoglycémie. Il se rattrapa au bras de la jeune fille et s'écroula avec elle. et d'un souffle faible il lui dit une phrase significative pour lui et incohérente pour la jeune fille.

<< Tu veux bien être ma pomme ? >>

Qu'est ce qu'il racontait ? Il délirait. La pauvre. Il lui fesait peur. Demoiselle en détresse par sa faute. Il s'excusa du regard. Que faire de plus ? Que dire ? Il avait le cerveau en compote et tout tournait autour de lui. La mort le gagnait ? Non. Juste des effets secondaire de son jeune. Qu'elle abruti il passait pour un faible aux yeux de la jeune fille. En plus il la terrorisait. Et puis il fallait qu'il se présente. Qu'elle lui donne son nom et qu'il la retienne. Il s'était enfin mis debout pour elle et comme un idiot il venait de retourner au sol.

<< Au fait je suis Shannon. Et la fille sur la photo c'est ma soeur. Ma petite soeur. Mais c'est pas le plus important. Qu'elle est ton nom à toi ? >>

Il l'observa. Il avait du mal a se concentrer. Sa tête tournait. Il se sentait vraiment mal. Vraiment faible. C'était nul. Tellement nul. Il avait oublié une phrase. Un mot. Il fallait qu'il le lui dise. En temps normal il n'aurait jamais ouvert la bouche mais là son état était tellement second qu'il prononça la seule chose à laquelle il pensait. Pour la première fois Shannon exprima quelque chose qu'il désirais de tout son coeur.

<< Reste. >>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrome Y. Mori
Novice.

avatar

Messages : 129
Localisation : Dans le dôme.
Amour : Le hasard.

Sacoche :
N° de série :
Point de vie.:
100/100  (100/100)
Contenu de la sacoche.:

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:41

Destin ou chance? La rencontre en ces lieux ne pouvait pas être le fruit du hasard. C‘était une preuve que finalement la roue tourne. Chrome avait longtemps pensée que son avenir ne serait que sombre, pleure et haine. Finalement, le chance lui sourit. L‘homme semblait différent des autres. Serait il un de ces rares chasseurs? Et si il jouait? Et si finalement il était comme Chrome un joueur de talent s‘amusant avec les sentiments comme un chat avec sa proie avant de la déguster. Rien ne pouvait l‘aider, rien ne pouvait la mettre sur la voie. Elle devrait s‘en rendre compte par elle-même. Elle verrait de toute façon.

Chrome était toujours debout. Elle s‘apprêtait à partir. Elle avait fais sa bonne action. Elle l‘avait aider en quelque sorte. C‘est rare. A présent elle devait prendre le large et quitter ces bois pour se diriger ailleurs où elle pourrait répandre la peur et la haine. Elle n‘était pas gentille. Elle n‘était pas comme ça. Lui. Lui provoquait en elle ce sentiment de confusion. Il l‘a transformait doucement. Sa cruauté lui filait entre les doigts comme un enfant qui essaye de conserver de l‘eau dans sa main. Comme du sable qui tombe obligatoirement sans que l‘on ne puisse le retenir. Impossibilité. Elle ne pouvait pas rester là. Devenir gentille. Non. Pour ça elle devait partir. Une fin imminente.

Un rayon de soleil éclaira le visage de l‘homme dont elle ne savait pas l‘identité. C‘est vrai. Pas de présentation. Était-ce judicieux? Certainement. Si elle ne savait pas son nom elle ne ferait rien pour le retrouver. Elle savait très bien qu‘il ne fallait pas qu‘elle le revoit plus tard. C‘est ainsi. Elle ne voulait vivre une vie en s‘attachant à quelqu‘un. Son univers est bercé par la traitrise et le mensonge alors ce n’est pas aujourd’hui qu’elle changerait. Elle ne pouvait se le permettre. La lueur du soleil tomba doucement sur le doux visage de l‘individus aux traits fins. Faisant ainsi ressortir les yeux de cet homme. De petites perles vertes et pures. Elles faisaient penser à deux petites pommes vertes. Ce qui arracha un doux sourire à l‘adolescente. Que faisait elle? Pourquoi le regarder encore? Il la retenait; Elle n‘avait pas la force de partir. La présence de l‘homme l’apaisait. Comme Kida? Non. C‘était différent. Rester avec lui signait son arrêt de mort. Son glas retentirait forcément. Elle ne pouvait pas rester et pourtant. Tout chez elle la forçait à être avec lui. Une petite attirance en quelque sorte. Non. Chrome ne peut ressentir quelque chose. Que lui arrivait il? Était elle en train de mourir?

Alors qu‘elle prit une grande inspiration, qu‘elle se retourna. Un bruit de craquement de branche la fit légèrement sursauter. Mais pas un sursaut de peur. Non, c‘était différent comme si elle était heureuse. Chrome, heureuse? Était-ce possible? Sachant qu‘il était là elle avait l‘impression de partir. Elle souffrait. Elle se retourna lentement et le regarda. Son œil croisa ceux de son interlocuteur. Elle esquissa un très léger sourire. Peut être que finalement elle voulait être retenue. Non. Impossibilité. Absurdité. Incohérence.

Alors qu‘elle se rapprocha lentement de lui d‘une cadence féminine, le regard de cette personne se perdit dans le vide. Son visage prit une teinte des plus pâles. Que se passait il? Tout alla très vite. Il s‘accrocha au bras de Chrome et chuta l‘entrainant avec lui dans sa chute. Tout deux arrivèrent à terre. Il semblait faible. La jeune adolescente plongea son œil dans ceux du jeune homme. Un magnifique tourbillon aux couleurs de l‘émeraude. Un regard pur et doux. Ce qui laissa la jeune fille frissonner quelque peu. D‘un air protecteur elle balaya une mèche de cheveux qui surplombait le front de l‘homme. Etant près de lui, elle analysa chaque partit de son visage. Des yeux magnifique, un petit nez adorable et des lèvres… Une bouche vraiment parfaite. On aurait pus penser que pour la garder ainsi il n‘avait jamais parlé de sa vie. S‘empêchant éternellement de parler de prononcer un mot, un son. Ainsi installée contre lui, Chrome fut prise d‘une envie de l‘embrasser, toucher ses lèvres qui semblaient si douces. Mais non. Il y‘a quelques instant elle ne voulait pas rester. Voulant fuir. Oui. Fuir ses sentiments. Elle avait peur. Peur de ressentir quoi que ce soit pour quelqu‘un. Tétanisée. Apeurée. Affolée. Alors qu’elle se perdit de nouveau dans l’océan verdâtre des yeux de l’homme il prononça une parole. Une phrase. Sa voix. Cette voix. Un doux et léger frisson remonta l’échine du dos de Chrome. La pureté de cette voix. Le calme de cet intonation. Et l’irrationalité de cette phrase.


« Tu veux bien être ma pomme?»

Que pouvait elle rétorquer à cela? Que voulait il dire par là? Surement le malaise qu’il avait fais. Un coup de folie passager. Et si ce n’était rien de tout cela? Elle se souvint qu’il voulait mourir. N’avait il pas mangé? Avait il au contraire avalé quelque chose qui ne fallait pas? La jeune fille ferma les yeux un instant. Elle ne pouvait vraiment rien faire. Si ce n’est espérer que ce soit de la faute d’un jeûne. Elle regarda l’herbe fraîche dans laquelle ils étaient assis tout deux. Enfin. Pas vraiment assis. Il était vraiment faible. Chrome ne pouvait le laisser dans cette situation. Elle ferma les yeux dans le but de se concentrer. Elle avait déjà fait plusieurs crise d’hypoglycémie dans son passé. Rien de génial au contraire. C’est affreux. Ce vertige qui vous prend. Ces nausées qui vous submerge. Et cette immanquable faiblesse qui vous gagne petit à petit. Depuis combien de temps n’avait il pas mangé? Ce qu’il fallait? Quelque chose de sucré de préférence. Chrome se souvint qu’elle avait toujours sur elle un petit paquet en format individuel de fraises tagada. Histoire de faire passer le temps si elle s’ennuyait et d’en manger si elle se sentait devenir faible. Elle le sortit donc de sa poche, l’ouvrit et saisit cette petite fraise sucrée entre son index et son pouce. Un sourire doux et se voulant rassurant s’adressait à l’homme dont elle ne savait pas l’identité ni l’âge d’ailleurs. C’était donc ainsi. Après s’être occupée de lui elle partirait. Elle préfère vivre une vie sans attache où le monde la maudit. Elle ne veut dépendre de personne. Il reprit la parole, pour la plus grande joie de la jeune fille. Elle avait quand même peur qu’il lui arrive quoi que ce soit. Elle ne voulait pas être responsable d’un problème:

« Au fait je suis Shannon. Et la fille sur la photo c'est ma soeur. Ma petite soeur. Mais c'est pas le plus important. Qu'elle est ton nom à toi ?»

Alors la fille qui avait attirée l’attention de Kida durant l’heure de retenue était sa petite sœur. Aucun signe de ressemblance pourtant. Peut être ce regard. Enfin pas totalement. Mais après tout qu’importe?
En faite, si c’était important. Elle était donc dans la vie de l’homme qui s’appelait Shannon. C’était tellement mieux de pouvoir mettre un nom sur ce visage. Un très beau prénom d’ailleurs. Shannon Ame No Suta? Ame No Suta! Le nom complet de la gamine qui agaçait Chrome lui revint en tête. Elle lui demanderait.
Un flash traversa la tête de la jeune poupée de cristal. Maintenant qu’elle savait l’identité de l’homme quelque chose la raccrochait à lui. Elle ne pourrait plus l’ignorer complètement. Impossible. Une fin. Il fallait qu’elle parte. Elle ne pourrait rester ici. S’attacher à lui était ce qui lui arrivait à présent. Elle ne pouvait pas. Elle ne voulait pas.

La jeune fille s’apprêta à se relever. Mais avant elle devait dire qui elle était. Au moins pour lui. Il lui avait dit qui il était sans mentir enfin elle espérait qu’il n’avait pas mentis. Elle prit une petite inspiration. Et de sa voix la plus douce possible elle murmura:


« -Pour répondre à ta question, moi c‘est Chrome. »

Elle balaya de nouveau une des mèches surplombant le front de Shannon. Il était vraiment différent. Et pour ne pas mentir, Chrome n’était pas insensible à son charme. Il était réellement différent des autres hommes. La jeune fille souffla, il était temps pour elle de partir. Elle regarda la fraise tagada qu’elle avait entre ses doigts, et de façon très douce elle la déposa entre les lèvres de l’homme. Il ne devait pas faire de malaise. Il ne devait plus. Alors qu’elle s’apprêta à se relever l’homme reprit de nouveau la parole. Mais là le ton était tout autre. Quelque chose de changer dans sa voix. Comme une forme de supplication. Une demande réelle et sincère. Chrome sourit. C’était la première fois qu’on lui demandait de rester. Et surement la dernière fois. Elle pesa la pour et le contre. Ses cheveux s’envolèrent sous une légère brise de vent. Le soleil illuminait toujours le doux visage de Shannon. Elle finit par soupirer.

« -J’sais pas, j’vais voir. »

Pourquoi accepter? Réponse idiote en plus. Elle se massa la tempe et donna une nouvelle sucrerie à Shannon. Dans une allure féline et séductrice la jeune fille se rapprocha lentement de l’oreille de son interlocuteur, elle lui susurra sensuellement:

« - La prochaine fois n’oublie pas de manger un peu. Bien que ce soit adorable un garçon affaiblie.. Mais tu deviendrais une proie simple pour les prédateurs. »

Un sourire complice, une voix suave. Le jeu de la séduction était il lancé? Peut être bien que oui. Ou alors non. Après tout on verrait bien. Chrome aimait jouer. Mais Shannon n’était pas un objet non. Pas du tout. Elle le désirait. Elle voulait le faire sien. Etrange? Oui, je vous l’accorde. Elle ne convoitait rien habituellement. Mais là. Là c’est lui. Elle le veut. Sentiment étrange. Fuite obligatoire? Elle va fuir. C’est prévisible. D’autant plus si l’homme ne partage pas les mêmes désirs que la poupée de cristal…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon Casull
Echéphile Chat.

avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:42

Chrome. Original, étrange. Le chrome est élément chimique. Hm.. Gare à l'explosion. Chrome. Cela signifie couleur en grec. Couleur ... Les composés du chrome sont diversement colorés. Alors elle a plusieurs facettes, voir plusieurs personnalités. Grâce à un nom on peut en savoir beaucoup sur une personne. Après je peux me tromper ... Mais ça collait bien sur le personnage. Alors, ce démon monté de l'enfer pour le guider s'appelait Chrome ... Si tout les démon lui ressemblait l'enfer devait être vraiment beau. Le garçon secoua la tête. Il fallait qu'il arrête de divagué. D'un seul coup il eut peur. Dans ses divagations aurait il parlé à haute voix ? Non il ne se rappelait pas avoir entendu le son de sa voix. Par contre la voix cristalline de la poupée de crystal résonnait dans sa tête. Chrome. Chrome. Chrome... Chrome... Chro... Il n'en pouvait plus ! Qu'elle reparle ! Il fallait qu'il entende sa voix. Pourquoi il ne savait pas. Qu'et ce qui lui arrivait ? Pourquoi tant d'envi ? Tant d'empressement ?

Soudain il sentit une chaleur sur son front. Des petits doigts fins poussait ses mèches de cheveux. C'était doux. Ça lui rappela un vieux, très vieux souvenir. Sa mère ! Quand il était petit dans son lit et que sa mère le bordait. Elle passait ses doigts sur son front poussant ses mèches puis elle déposait un baiser sur son front. Elle avait les lèvres douce. Chrome les avait elle aussi douce ? Sûrement ! En faite il n'en doutait pas. C'était l'incarnation parfait du diable. La beauté pure. La tentation pure. Alors es lèvres se devait obligatoirement d'être douce. Une envi soudaine le prit. Il voulait y goûter. Le goût de la tentation. L'enivrement du parfum. Le plaisir de la chaire. Tout ses sens lui revenait. Sens oublié, sens perdu. Tout réapparaissait comme par magie. Et la sorcière qui détenait le pouvoir de la magie c'était elle par excellence.

Il se devait d'en faire sa pomme. Sa vie. Pourquoi ? Parce qu'elle le réveillait. Parce qu'elle le sortait de sa transe. Parce qu'elle lui donnait une nouvelle vie. Il la voulait pour lui seule. Mais jamais il ne pourrai l'avouer. Shannon est solitaire. Shannon ne dépend de personne. Shannon veut simplement mourir. Shannon est seul et il restera seul. Mais... Mais il ne voulais plus être seule. Il la voulait elle. Elle sans sa soeur s'il le fallait. Il pouvait la renier pour elle ! Non non ! Il divaguait ! Ce n'était pas possible ! Il ne pouvait penser de telle chose ... Et pourtant ... Il en ferai sienne il se le jura.

La peau délicate de la jeune fille frola sa bouche. Elle lui donnait à manger. Il accepta avec plaisir. Une fraise. Une fraise tagada. La respiration saccadé il fit tinter sa voix.

<< Ce n'est pas juste tu n'as pas de pomme. Je ne peux pas te voler un croc. >>

C'était par sens d'équité. Depuis quand était il équitable ? Décidément se malaise lui fesait tourné la tête. Le malaise ? Ne serait pas plutôt elle ? Et puis il voulait croquer sa vie. Y entrer, s'y emprisonner, lui en voler, y goûter et surtout en faire partie. Il voulait s'accrocher à elle et ne plus la lacher. Plusieurs désir oublier et inexplorer surgir en lui. D'où venaient ils ? Pourquoi venaient ils ? Il n'en savait rien. Après une longue attente et un soupire elle répondit.

« -J’sais pas, j’vais voir. »

Elle ne savait pas. Au moins se n'était pas un non radicale. Shannon soupira. Il pouvait la retenir. Il pouvait la garder auprès de lui. C'était possible. C’était possible et il le désirait du plus profond de son âme. Elle était si frêle de corps et si forte d’esprit. Normal. Digne du diable. L’apparence attirante. Telle un mouton sans défense agonisant attendant que le loup abrège ses souffrances. Mais là, celui qui souffrait c’était lui. Lui qui avait besoin d’elle. Besoin ? Pourquoi aurait il besoin de quelqu’un ? De plus d’une femme. C’était absurde. C’était idiot et faible. Mais pour une fois il voulait être faible. Goûter à la faiblesse. Oui, il en avait envi.

Et comme si elle voulait abréger ces souffrances elle se rapprocha de lui. Oserait elle ? Non elle lui susurra sensuellement à l’oreille. Elle ne lui abrégeait pas ses souffrances elle en jouait. Ça l’amusait qu’il soit faible ? Alors il en ferait son atout. Pourquoi serait elle la seule à s’amuser ? Et puis… Ces mots … Un compliment ?!

Il commençait à se sentir mieux. Il se releva et rampa jusqu'à sa pomme qu’il pris et mangea. Il revint vers Chrome. Elle était vraiment adorable. Il repoussa une mèche violacée de la demoiselle. Il se rapprocha encore. Frôlant ses lèvres de l’oreille de la belle il murmura de la voix la plus envoutante qu’il pouvait le faire. Elle le piégeait alors il le fera aussi. Il la voulait et la désirait alors il l’aurait.

<< Ne connais tu pas les renards ? Ils sont capables de faire le mort pour attirer leur proie. Alors maintenant qui est la proie ma jolie ? >>

Il se recula légèrement. Son visage à quelques centimètres de celui de la jeune fille. Sa main sur sa nuque de la jeune fille. Son pouce caressa son coup. Sentant le sang qui coulait dans ses veines tout comme son pouls. Une seule pression suffisamment forte et elle était à sa porter. Il voulait lui faire mal oui. Mais pas se genre de douleur. Il voulait lui faire atrocement mal. Mais le genre de douleur qu’on afflige au gens qu’on aime. Cette douleur qu’on inflige au gens qui nous aime.

Elle était la fragile au creux de sa main. Sa pureté, sa douceur. Oui sa peau était douce. Encore plus douce que se qu’il imaginait. Pourquoi les femmes sont elles si belles ? Si la magie existait il aurait expliqué ça par un sort d’envoutement. Il sentait le souffle de sa respiration sur sa peau. Elle était si proche. Il ne devait pas la laisser partir. Pour ça il devait la provoquer. Oui c’est ça provoquer sa colère. Il devait l’énerver, l’agacer. Ça la divertirait et elle resterait. Sinon pourquoi partirait elle ? Aurait elle peur parce qu’elle ressentirai la même chose que lui ? Absurde ! Mais pour une fois Shannon voulait y rêver.

<< Pourquoi tiens tu temps à partir petite ? Aurais tu peur de moi ? >>

Il fit un sourire charmeur et amusé. Il ne se moquait pas il s’amusait. Il l’a voulait. Il la possèderai. C’était plus fort que lui. Plus fort que tout. C’était ainsi. S’en était fait d’elle. Elle n’avait plus aucune échappatoire. Il la retrouvera au bout du monde s’il le devait. Elle serait sa pomme il en fit serment.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrome Y. Mori
Novice.

avatar

Messages : 129
Localisation : Dans le dôme.
Amour : Le hasard.

Sacoche :
N° de série :
Point de vie.:
100/100  (100/100)
Contenu de la sacoche.:

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Mar 30 Aoû - 1:42

♠ ♤
T out n’est que jeu. La vie est un éternel échiquier dont chacun joue son pion. Et tôt ou tard tout se termine. En bien ou en mal mais une fin est là. Fuir n’est pas la solution. Rester n’en est pas une non plus. Chrome ne pouvait partir comme elle ne pouvait rester.
Esclave de sa peur, asservi de ses sentiments.
Elle savait éperdument qu’en partant elle montrerait sa faiblesse, une fuite inévitable. Une fuite des sentiments, une fuite pour s’oublier et oublier. Une chute sans fin dans l’abysse infinie de la peur. Ce sentiment lui montant le long de l’échine. Se lisant au fond de sa pupille. Pupille unique puisque son second œil disparue par la faute de sa mère. Produit ménagé qui chuta sur le visage de la douce et malheureusement mal fermé se déversa dans l’un de ses yeux. Disparition et oublie d’une de ses perles rosée. Un autre regard différent et éteins.


« Ce n‘est pas juste tu n‘as pas de pomme. Je ne peux pas te voler un croc.»

Il avait raison en quelque sorte. Chrome l’avait volée. Elle avait plantée ses canines dans ce fruit sucré qu’il avait croqué auparavant. Pourquoi avait elle fait ça? Simple provocation. Oui. Chrome aime jouer. Tout n’est que jeu. La vie de la poupée ne se résume qu’à un jeu de chance. Elle joue. Manipule. Et calcule. Chaque mouvements. Chaque paroles. Chaque pensées est passés dans son esprit. Analysé et examiné. Chaque faille et chaque ouverture de possibilité était passée sous le regard de la douce dans le but d’inspecter une erreur quelconque. Pur stratagème. Tout n’était que stratagème. Elle les avait. Elle jouait. Elle dégustait. L’animal semblable à Chrome n’était qu’une araignée. Gracieuse et élégante. Se déplaçant sur le toile qu’elle a créée. Faisant succomber sa proie et finalement la dégustant. Déambulant calmement. Patientant qu’un autre insecte vienne se perdre dans ses filets. Là elle ira jusqu’à ce dernier et se délectera de sa chair comme Chrome se délecte de la faiblesse.

La faiblesse de l’homme faisait bien rire Chrome. Elle riait. Elle jouait. Dévorant par avance sa future victoire. Elle l’avait. Il était à sa merci. Un piège allait se refermer sur lui. Il était comme une abeille attirée par le miel. Il ne lâcherait plus la poupée. Elle l’avait hypnotisé. Véritable créature diabolique. Monstre de haine et d’ignorance. Le sadisme emprisonne Chrome. Elle qui pensait faire les autre prisonniers de sa prison. Au final elle n’est qu’un pion sur son propre échiquier sanglant. La fin approche. La partie se termine. Début de l’échec? Début d’une perte? Début d’une désolante pour elle. Non. Négatif. Chrome ne pouvait perte. Elle avait un esprit avide de quête et d’aventure. De victoire et de gloire. Elle savait se qu’elle voulait, ce qu’elle désirait. Sa convoitise actuelle était très simple: Shannon. Elle l’aurait, elle n’en doutait pas. C’était possible. La preuve, il l’avait retenue. Et si tout n’était que jeu? Ils étaient là, ensemble sur un ring. Un gagnant. Un perdant. Chrome n’hésitait pas. Et surtout:

Que la partie commence.

Chrome avait arrêtée de le regarder un instant, un court instant et le félin c’était déjà relevé dans le but d’aller chercher sa pomme. Elle avait roulée depuis sa chute. Petit fruit rouge. Sucré et agréable. A son retour, l’homme s’approcha de la jeune poupée. Faible et en lutte contre elle-même. Le jeu était lancé. Les pions étaient en place. Les joueurs à l’affut. Lequel prendra la peine de lancer la première pierre? Lequel créera la plus grosse impacte dans l’esprit de l’autre? Et si tout était déjà inscrit? Et si Chrome se verrait perdre en raison de ça fuite? Si elle voulait fuir? Pourquoi pas maintenant? Elle pouvait. Personne d’autre qu’elle n’était maître de son destin. Mais la main de l’homme qui repoussa une mèche de cheveux de la jeune fille mit fin à toute ses interrogations actuelles. Par sa faute et seulement à cause de lui elle ne pouvait réfléchir comme avant. Ses gestes étaient limité. Premier handicap. Permet impact. Il était sur la voie de la victoire. Elle sur celle du banc de touche. Non. Elle devait se relever. Elle était plus forte que ça. Forte et résistante. Petit poison. Petit venin. Petite peste. Elle ne pouvait pas sortir maintenant son plus grand atout. Elle le conserverait encore un peu. Elle le garderait en sureté jusqu’au moment propice. Ainsi il perdrait et là elle pourrait s’exclamer qu’elle gagnait par échec et mat. Oui. Douce victoire savoureuse. Envieuse. Et victoire future. Malheureusement pour elle l’homme semblait lui aussi être un joueur. Et redoutable qui plus est. Enfin un adversaire digne de ce nom pour affronter la belle. Elle le battrait tout de même. Loyalement. Les règles sont siennes. C’est son jeu. C’est elle qui les instaure. C’est elle qui lance. C’est elle qui finit et c’est elle qui gagne. Quand les lèvres de l’homme frôlèrent à quelques millimètre l’oreille de le jeune fille elle se sentit frissonner. Un léger frisson, doux et agréable. Il donnait envie en quelque sorte. Avait il osé? Certainement. Premier jet.

Là est le début de la fin.

« Ne connais tu pas les renards ? Ils sont capables de faire le mort pour attirer leur proie. Alors maintenant qui est la proie ma jolie ? »

Echec et mat. Non. Pas finit. Il y’a une issus. Obligatoirement. Il fallait qu’elle rapplique. De quel camps était il? Les blancs? Les noirs? Non. Il ne pouvait être blanc. La pureté il ne connaissait pas. Il était salit intérieurement. Cruel comme Chrome? Un clone dans un corps a part? Avait il lui aussi envie de jouer? Voulait il lui aussi fuir ses sentiments? Ressentait il quelque chose? Et si le destin voulait ça? Non. Le destin ne commandait rien. Surtout pas l’avenir de Chrome. Si c’était le cas, elle serait poussière en moins de temps qu’il faut pour le dire. Elle savait qu’elle ne créait qu’elle-même sa propre chance. Chaque chose est d’elle. Le destin n’est rien. Le destin est guidé par Chrome.

Elle analysa les mouvements de l’individus. Pensait il avoir gagné? Non. Il avait perdu. A ce jeu Chrome gagnait obligatoirement. Il était dans son monde. Bienvenue dans l’univers du mensonge. Tout les coups sont permis. Sauf si ce n’est Chrome qui les exécute tout n’est qu’à elle. Elle gagne vous perdez. Combat inutile? Non. Vous êtes seulement ses jouets. Ses pantins. Ses marionnettes.

Elle plongea son œil vide dans ceux de Shannon. Emportant tout autours d’elle. Le soleil, la joie, les rires et les pleurs. Rien ne restait. Le vide submergeait le monde. Une autre petite bourrasque de vent plus violente cette fois ci vint fouetter le visage des deux jeunes gens. Une fin douce et délicate se tenait entre les mains d’une jeune diablesse identique à un vampire.


« Je suis ta proie. Sache que tu es la mienne… Tu connais le principe des plantes carnivore? Elle dégage un parfum semblable à celui des autres fleurs. Elles semblent pourtant innocente… . Voir même faible. Et toi bêtement tu fais comme ces insectes… tu tombes dans le piège. Mon piège.»


Chrome était une plante carnivore. Elle joue avec sa proie. L’attire avec un parfum semblable à une autre fleur. Et au final elle la dévore. Finalement elle est un mélange d’araignée et de fleur. Le nom de la fleur qui lui correspond le plus reste néanmoins la Pinguiculas. Elle semble tellement faible en apparence. On aurait envie de la prendre doucement dans ses bras et de la protéger du monde environnant. Allez y si cela vous amuse. Mais gare à la chute qui sera fatale. Les apparences sont trompeuses surtout avec cette petite poupée. Innocente et douce. Légère et singulière. Redoutable et tentatrice.

La main de l’homme dans son cou lui fit penser immédiatement à une contre-attaque. Il était rapide. Ca plaisait à Chrome. Un sourire sensuel se dessina sur ses douces et fines lèvres. Elle gagnerait quoi qu’il advienne. Le pouls de la jeune fille s’accéléra. Début d’un jeu dangereux. Le danger l’impressionnait, l’attirait. Certainement qu’il fallait qu’elle rapplique. Dommage. Elle était bien là. Près de lui. La peau de l’homme sur la sienne. A l’instant présent elle n’avait qu’une envie, sceller un baiser entre leurs deux lèvres. Mais non. Elle ne pouvait pas car là se trouvait son arme. Ultime recourt en cas d’échec imminent. Elle ne s’en servirait donc qu’en cas de grande nécessité. Elle savait le prix à payer.

Elle était fragile d’apparence. Chétive. On ne voulait que la protéger. La prendre dans ses bras et l’éloigner du danger environnant. Mais lourde erreur. Erreur fatale. Erreur cruciale. La jeune fille jouait de cela comme de beaucoup de chose. Le monde n’est qu’un jeu. Alors ce qu’elle vivait avec Shannon n’était qu’un jeu aussi? Non. C’était tout autre. Shannon n’était pour elle pas seulement un partenaire de jeux pour elle. C’était différent. Comme si elle le désirait mais pas pour jouer. Un sentiment nouveau s’immisçait en elle. Opposé des autres toutefois tout aussi comparable à la haine dans un sens inversé. Que ce passait il? En la présence de cet individus ses sens se troublaient et sa capacité à la réflexion se trouvait entravée. Y’avait il un moyen d’échapper à cela? Elle pourrait si elle voulait. Non finalement. Elle ne pouvait y échapper. Après un temps de nouvelles réflexions l’homme reprit la parole. Ultime provocation?


« Pourquoi tiens tu temps à partir petite ? Aurais tu peur de moi ? »


La jeune fille sourit. Elle avait une voie pour le battre. Une voie pour entrer en contact et le détruire rapidement sans pour autant causer sa perte. Rien de méchant. Simplement l’intimider un peu. Ca elle y arriverait forcement quoi qu’il advienne. Elle se redressa de façon sensuelle et gracieuse. Jouant avec une mèche de ses cheveux. Son air féminin était complètement déployé. A présent elle jouait de ses charmes de tentatrice:

« -Pourquoi aurais je peur de toi? Tout ceci n'est qu'un jeu! »

Un jeu un simple jeu. Peut être. Mais finalement la cruauté et la bestialité de l’être humain y était. Elle voulait le posséder. Lui. Pas un autre seulement lui. Elle voulait Shannon. Pouvoir le prendre dans ses bras et rire avec lui. Elle garda son visage tout près. S’approcha de ses lèvres. Quelques millimètres les séparaient. Seulement une toute petite distance. Chrome sentait de là où elle était le souffle de l’homme. Celui de la petite poupée s’écrasait de façon douce et élégante sur le visage de l’homme. Elle s’approcha encore, très peu. Leurs lèvres se frôlèrent. Quelle sensation bizarre et agréable à la fois. De ce qu’elle avait senti les lèvres de cet homme étaient douces. Elle n’avait qu’une envie les toucher. Les sentir. Les avoirs. Elles étaient à elle. Elles les auraient. Peu importe le temps que cela prendra elle serait à elle un moment ou un autre.

La jeune fille savait qu’elle allait perdre. Ici tout était joué. Les sentiments s’installaient en elle. Elle allait éclater au grand jour. Le mur qu’elle avait battis pour se protéger elle-même de ce monde extérieur qui l’agressait se fissurait petit à petit. A un moment ou à un autre elle serait là face au monde. Ses sentiments mit à nue. Et là ce sera la chute d’un règne. Elle aura donc perdue.

Ses lèvres toujours proches de celles de Shannon se reculèrent lentement. Elle passa sa main droite dans la chevelure de l’homme. De beaux cheveux lisse et soyeux. Doux et brillant. Elle laissa son membre glisser jusqu’au niveau de la nuque de l’individus. Elle le tenait. Il était fait. Elle ferait de lui ce qu’elle voulait. Un simple geste et leurs lèvres seraient ensemble. Reliés et scellés. Mais elle ne pouvait. Il lui fallait quelque chose. Vite. Une phrase, un geste. Mais une idée. C’est alors qu’elle sourit. Quelque chose de simple et banale. Elle posa sa main gauche sur le torse de l’homme dans le but de sentir son cœur battre. Se qui se produisit. Elle sentait le palpitant de Shannon. Il battait à vive allure. Elle baissa la tête et s’approcha du cou du jeune homme. Soufflant légèrement et remontant jusqu’à l’oreille où d’une voix féline se voulant envoutante elle lui murmura:


« -Tel est pris qui croyais prendre… »

♤ ♠

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shannon Casull
Echéphile Chat.

avatar

Messages : 36

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Lun 17 Oct - 2:36

Elle était mordante. Elle avait du répondant. Le jeu est aussi son domaine et cela plaisait au garçon. Il se sentait vivre près d'elle. Son coeur n'avais jamais autant battu. On aurait cru qu'il courait un marathon. S'il continuait ainsi il allait explosé. Ou alors il allait s'arrêter d'un coup. Non ! Maintenant qu'il se sentait vivant il ne voulait plus mourir. Tant qu'il pouvait rester à ses côtés il voulait vivre. Il avait trouvé sa poupée, son jouet, l'ultime jouet dont on ne se lasse jamais. Il devait la faire sienne. La possédée pour lui et rien que pour lui. Oui, il voulait être égoïste. Pourquoi courir après une soeur qu'il ne trouvera jamais car elle est loin lorsque qu'on peut ... aimer... une fille si envoutante juste à côté.

Ce mot, aimer, il lui fit mal. Cela fesait très longtemps qu'il l'avait rayé de son vocabulaire. Même pour sa soeur il pouvait difficilement l'utiliser. Après tout il ne la connaissait pas. Pourquoi se mot lui venait il à l'esprit ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi avec elle ? Il la voulait. Il devait la posséder. Etait ce ça l'amour ? Il n'en savait rien. Ça n'avait pas de nom et ça n'en avait pas besoin.

Elle recroisa le regard du garçon, plongea son dévolu sur lui. Le coeur de Shannon s'arrêta après avoir fait le grand huit. Il ne respirait plus. Attendant qu'elle lui donne la réplique. Aurait elle abandonné ? Non elle était trop joueuse pour se rendre. Le jeu continuait. Elle lui donna sa réplique, elle lui renvoya la balle à lui de se creuser les méninges pour la renvoyer.

« Je suis ta proie. Sache que tu es la mienne… Tu connais le principe des plantes carnivore? Elle dégage un parfum semblable à celui des autres fleurs. Elles semblent pourtant innocente… . Voir même faible. Et toi bêtement tu fais comme ces insectes… tu tombes dans le piège. Mon piège.»


Oui il volait tête baissé vers se parfum des plus envoutant. Mais qui sait qui se fera manger de la plante et de l'insecte. Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Petite fleur et grand joueuse qu'elle est devrait bien le savoir. Aurait elle quelque difficulté à réfléchir et a utiliser toutes ses capacités ? Shannon l'embrouillerai t'elle ? S'était amusant. Shannon esquissa un sourire. Qui craquerait en premier ? Qui aurait l'audace d'avouer en premier ? Elle jouait elle aussi. Elle jouait de ses faiblesses. Elle l'avait dit, tout ceci n'est qu'un jeu ! Mais quel jeu ! Tout deux jouait avec le feux. Le feu brulant de l'envi. Le feu du désir. Il était là, il brulait de l'intérieur. Tel un brasier ardent il consumme tout sur son passage.

Le garçon n'en pouvait plus. Il devait y goûter. Se fruit défendu. Cette pomme si douce et si tendre. Il devait la croqué. Tant pis le prix à payer. Elle ne céderai pas car pour elle se serait signe de faiblesse. Lui va en faire sa force. Il va assumer se sentiment. Elle pensait l'avoir pris, l'avoir attraper ?! Elle va beaucoup trop vite ! Elle est bien trop sûr d'elle et de sa force. Se n'est pas parce qu'elle a décider de ne pas céder à sa faiblesse que Shannon le fera.

Le garçon fit balancer ses mèches de cheveux. Il la regarda d'un sourire mesquin à travers quelques mèches de cheveux. Il s'approcha d'elle. De son coup. Il avait envi d'y mordre. De lui prendre sa vie pour qu'elle soit à lui. Tendrement il déposa un baiser sur son coup. La douceur de sa peau l'enivrai. Il se laissa aller. Sa faiblesse devint sa force. Il remonta doucement le long du coup et lui déposant de doux baiser. Posant sa main sur sa hanche pour la rapprocher de lui. Il recula la regarda dans les yeux et sourit. Se sourire doux qui signifiait aussi la victoire. Il approcha son visage de celui de la poupée. Il avait l'impression qu'elle disparaissait entre ses mains.

Il raffermit sa prise sur elle pour bien la sentir. Elle ne pouvait pas s'envoler. Il allait la faire sienne. Son regard brillait d'envi. Il frolla de son nez la joue de crystal de la jeune fille. Un léger bisous d'esquimau, nez contre nez, puis il frôla les lèvres de la jeune fille des siennes; Il se recula pour la regarder, on aurait dit qu'elle allait fondre. Il allait la consumé. Son feu ardent, lui brûlant dans la poitrine allait s'enfuir d'un coup emportant tout sur son passage. Tout allait changer. Moment ultime. Allait il perdre ? Allait il gagner ? Il n'y avait pas de réponse.

Peu importe ce qui allait se passer au moins il aurait pu y gouter à cette pomme, à ce fruit défendu. doucement il se rapprocha d'elle et tendrement il déposa ses lèvres sur celles de la jeune. Il goutait enfin à se fruit sucré qu'il convoitait tant. Peu importe sa réaction il avait gagné. Il avait obtenu une partie de se qu'il désirait. Sa victoire était faite.



HRP : Voilà j'étais inspiré alors je m'y suis remise. J'espère que cela va te réinspirer. Désolé c'est un peu court mais je suis assez fière de moi d'avoir réussi a enfin répondre à se RP. Good luck à toi. =)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chrome Y. Mori
Novice.

avatar

Messages : 129
Localisation : Dans le dôme.
Amour : Le hasard.

Sacoche :
N° de série :
Point de vie.:
100/100  (100/100)
Contenu de la sacoche.:

MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome] Lun 24 Déc - 18:35

† Without the masks.†



Dans la beauté du mal, personne ne peut résister. Dans le venin noir, personne ne peut survivre. A trop traîner sous l'orage on finit par perdre le cap et succomber sous le naufrage. Dans la constellation, dans les bruits, dans l'abstrait. A la lisière des rêves, tous s'éteignent sur des lèvres. Chrome. Toi petite poupée, innocente, chétive et frêle. Dans le faux, dans le vrai, dans la sécurité. Qu'est ce que tu crois ?

Ne me laisse pas.

Chrome tu es belle, seulement quand tu pleurs. Oh, tout ces feux éteins dans ton regard. N'en dis pas plus. Pourquoi souris-tu ? Cesses de mentir, ton monde est peint d'obscurité, ton seul amour est la tempête. Arrête de vouloir devenir quelqu'un. Jeune fille, tu n'es pas un ange. Tu n'es qu'un envoyé du Malin. Chrome, tu n'es pas la reine des femmes, personne ne s'inclinera devant toi. Ton prénom résonne dans l'atmosphère, le vent souffle tes mensonges, penses-tu réellement qu'un homme puisse t'aimer ? Tu as eu la vie trop facile. Dis lui ce que tu es. Allez, fredonne lui encore de belles paroles au creux de son oreille tel un vile serpent susurrant feint. C'est si simple de t'inventer une histoire. Assume la tienne. Allez Chrome.

La jeune fille aux allures de poupée de collection baissa la tête, son oeil noyé dans le vague tandis que ses mains se raccrochèrent à un tronc d'arbre plein de vie. Elle bascula la tête sur le côté. Fermant son oeil. Ses petites lèvres auraient voulu dire quelque chose, se justifier. Pouvait-elle dire le mot "amour" ? Vulgaire, banal. Chrome, ne chute pas. Rattrape toi. Tu sais comme moi qu'il voit tellement d'autres filles, qu'il ment, tu ne comptes pas plus que les autres. Apprends à te passer de lui, de son regard certes envoutant. Mais il faut arrêter. Tôt ou tard, les masques tombent. Ne t'offre pas à lui, ne lui offre pas holocauste de ces roses délicates que sont tes lèvres. Retourne toi, pars, Chrome, sois lâche. Ta lâcheté sera ta force. Tu ne chutera pas plus bas à cause de lui. Reste the bloody princess. Devient celle qui fait tourner the bloody bell.

Plus elle luttait et plus elle le voulait. Parfois elle relevait son oeil dans sa direction, ses cheveux semblables au blé sous le soleil et ses yeux d'émeraudes scintillant la faisait entièrement frémir. Chrome serra les poings, elle avait besoin de lui, besoin de son sourire. Elle avait donc décider, elle avait donc fait son choix. La chute ne sera que plus fatal. Dans la beauté du diable, dans les flammes de l'enfer elle serait prête à brûler pour lui. Elle voulait le protéger, le rassurer, l'aimer.

Finalement, dans une légère danse, la poupée se redressa et en se tenant droite elle l'attendit. Il semblait perdu dans ses réflexion, lui avait-elle fait peur ? Si c'était le cas, alors ça ne servait à rien. Soudainement, contre toute attente, Chrome se souvint de Nausicäa. Cette fille candide et futile qui était sa.. Soeur. Oui. Elle l'aimait donc, et lui aussi devait l'aimer. D'un amour incommensurable. C'était donc cela le prix à payer ? C'est elle qu'il aime. Elle souffla, ayant l'impression de devenir translucide. Et si il s'amusait ? Et si contre toute attente il se servait de la fragile fillette aux cheveux d'améthystes ? Non. Qu'importe sera la chute, elle pourra être fatale et finale mais aussi délectable.

Chrome se redressa et l'admira, il s'avançait doucement de son corps en appelle au sien. Elle le désirait, et seulement pour elle. Jamais elle ne le partagerait avec sa soeur. Elle avait l'intention de les séparer. Cruelle démon. Ta jalousie sur laquelle nait ta paranoïa te couleras.
Fermant les yeux, la jeune fille sentit ses lèvres, celles de Shannon s'abandonner sur son cou, elle frissonna entièrement en arborant un léger sourire en coin, témoignant de sa joie immense. Aucun mots ne pourraient dire ce qu'elle ressentait au fond d'elle. Un bonheur sans fin. Chrome, heureuse ? C'était possible ? Il faut croire que oui..
La jeune demoiselle sentait ce quelque chose dans son coeur, un abîme béant, un monstre gémissant, un être vide. C'était sa vie. Pleine de ténèbres, vide d'espoir.
La jeune fille déposa sa main sur celle de Shannon qui venait de se loger sur sa hanche. Ré-ouvrant l'oeil, elle contempla cet homme. Une peau douce, un regard magnifique et pétillant, un sourire victorieux sur sa bouche venait de se graver. Petite Chrome venait de s'offrir à lui sans aucune résistance. Elle allait mourir, à nouveau.

Le temps semblait s'être arrêté au coeur de cette forêt. Le vent ne faisait plus bouger les feuilles, les mouvements du garçons étaient au ralentit. Et le seul son que la jeune fille entendait été celui de son coeur, des palpitations de ce dernier. Elle souffla et une nouvelle fois, le jeune homme s'approcha mais pas pour embrasser son cou. Ni pour la mordre. Bien loin de là. Il venait de verrouiller le cadenas, Chrome était à lui, à présent. Quand les lèvres des deux adolescents se touchèrent tendrement, la jeune fille eut l'impression de finir par se détruire au fond du néant. Comme si elle venait de laisser un pacte éclater entre elle et le Malin. Lui en échange de sa vie. C'était fait. Et dans tout cela, elle répondit au baiser, avant d'y mettre un terme et de s'approcher du cou de Shannon, y plaçant ses dents doucement avant de finalement laisser ses lèvres se refermer pour l'embrasser, remontant à son oreille en lui susurrant d'une délicate et petite voix coupée par de léger soupir afin de reprendre son souffle après ce tourbillon d'émotion :


« -Je suis tienne Shannon, à une seule condition. Sois mien. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nouvelle pomme. [PV Chrome]

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nouvelle pomme. [PV Chrome]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite nouvelle sur pullip passion =$
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest, la nouvelle série en ligne
» Teste de la nouvelle "DashBoard" Xbox 360
» Campagne D&D 3.5 Nouvelle Année
» [Rumeur] Nouvelle figs Tallarn?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A bloody bully :: 
 :: † Comment tout a commencé †
-